• alexandredegendt

"Dupont mène l'enquête" Le roman policier des 5e et 6e années ! Chapitre 1 : "Jean-Luc Dupont"

Les 5e et 6e années ont décidé d'écrire ensemble un roman policier ! Chaque classe s'occupe d'une partie du texte et chaque semaine, la suite de l'histoire sera publiée !

Vous aurez également l'occasion de voter pour vos illustrations préférées du texte. Pour ce faire, cliquez sur ce lien : https://padlet.com/alexandredegendt/xuynsu8pie4zfw26 , observez et mettez un coeur sur les dessins que vous préférez !


Bonne lecture et bon choix d'illustrations !


Cette semaine : les 5B écrivent et les 5A créent les illustrations !



Chapitre 1 – Jean-Luc Dupont.


Connaissez- vous l’histoire de Jean-Luc Dupont ? Jean-Luc était un détective aussi extraordinaire que bizarre. Ne l’aviez-vous jamais croisé en train d’essayer de conduire une voiture sur l’eau ou de manger une banane avec la peau ? Cet homme était détective ? me demanderiez-vous…




Malheureusement, oui, il voulait faire comme son père. En même temps, ce n’était pas son physique qui allait l’avantager. En effet, son nez tordu nous donnait l’impression qu’il respirait de travers et son style vestimentaire n’était pas des plus évolué. Il se baladait en chaussettes dépareillées : une avec des donuts et l’autre des canards. Si ce n’était que ça. Il les portait dans… des sandales ouvertes.




Le matin, avant de démarrer sa journée de travail, il avait l’habitude de fumer sa pipe dans un parc où c’était interdit pour protéger la nature et les enfants.

Assis sur son banc habituel, il mangeait des donuts en feuilletant les pages du journal du jour avec pour seuls compagnons, des pigeons lui faisant la conversation. (Ils essayaient plutôt de lui voler les miettes qui tombaient.)



Après avoir englouti toute une boite de donuts, il se rendait toujours à son bureau. Celui-ci était sale, petit, lugubre voire même moisi. Pour s’éclairer, il utilisait une vieille lampe qui clignotait. Etant donné le peu de travail qu’il avait, il passait la plupart de son temps à jouer au sudoku sans jamais réussir à terminer une grille.





La journée terminée, il passait toujours chez « Pizzatolini », le restaurant d’en face, pour acheter sa pizza préférée : la pizza margherita… Pas très original, je le sais.

Rentré chez lui, il mangeait sa pizza devant un match de foot et s’endormait avec l’huile qui coulait sur le canapé.





Cet homme peut paraitre banal, mais il ne l’est pas tant que ça. Vous allez le découvrir...


A la semaine prochaine !